Tunisian success story : Sophien Kamoun
02 décembre 2019
Tunisian success story : Sophien Kamoun
02 décembre 2019

Dans ce nouveau numéro TSS, on va vous faire découvrir l’histoire de Sophien Kamoun, un biologiste, généticien, et

universitaire tunisien.

Fils d’un professeur de radiologie à la faculté de médecine de Tunis et d’une professeure d’arabe, Sophien Kamoun est né à Tunis

en 1965.

Après avoir eu le bac au lycée des pères blancs en 1983, le jeune homme part pour la France où il décroche une maîtrise en

biologie humaine et génétique de l'université Pierre-et-Marie-Curie en 1987. En parallèle, Sophien Kamoun a travaillé comme

assistant de recherche à l'Institut Wistar en Philadelphie.

Ensuite, Il obtient son doctorat en 1991 à l’université d’université de Californie à Davis tout en travaillant au sein du département de

pathologie végétale.


Après son doctorat, M.Kamoun a travaillé sur la résistance aux agents pathogènes au National Science Foundation (NSF) de

l'Université de Californie, Davis, ainsi qu'au département de phytopathologie de l'Université de Wageningen, aux Pays-Bas.

Il a été professeur au département de phytopathologie (Ohio State University, campus de Wooster) de 1998 à 2007, avant de

rejoindre le laboratoire de Sainsbury en 2007. Il est nommé chef du laboratoire de Sainsbury en 2009 jusqu'à 2014 et occupe

également le rang de professeur de biologie à l'université d'East Anglia. Durant cette période, il a présidé la Société internationale

des interactions moléculaires plante-microbe de 2012 à 2014.


Ce chercheur tunisien a reçu plusieurs prix et distinctions dont le prix Syngenta en 2003, le prix Daiwa Adrian en 2010, le prix Noel

Keen 2013 de l'American Phytopathological Society ainsi que le prix du Koweït en 2016. 

Il a été élu membre de l'Academia Europaea (MAE) en 2011 et de l'Organisation européenne de biologie moléculaire (EMBO) en

2015. 


Sophien Kamoun a remporté plusieurs bourses d'études en recherche avancée du Conseil européen de la recherche (CER) en 2011

et 2017. 


En 2018, il a été élu membre de la Royal Society (FRS) et a reçu la médaille de Linné pour ses contributions exceptionnelles à la

science des plantes. 


Le 21 mars 2019, il reçoit le prix du président de la République tunisienne pour la recherche scientifique et la technologie de

l'année 2018.

Partager sur : Facebook ( # )

Vous aimerez aussi