L'habit traditionnel tunisien modernisé
30 août 2019
L'habit traditionnel tunisien modernisé
30 août 2019

Revêtus lors des grandes occasions, les habits traditionnels tunisiens font toujours leur petit effet, notamment à porter au quotidien. Pourtour antique sur robe moderne, manteaux d’homme portés par des femmes. L’habit tunisien traditionnel revisité revient à la mode et attire toutes les catégories.

Les stylistes transforment des anciens vêtements en pièces modernes, Ils parcourent le pays en quête d’inspiration. Ils ont choisi ce côté modernisé pour attirer davantage les jeunes qui aiment le patrimoine tunisien.

Modernisé pour attirer…

En Tunisie on a beaucoup de variétés d’habits traditionnels dispersés dans chaque région, portés lors des mariages et cérémonies religieuses. Une diversité qui puise ses racines dans les civilisations qui s'y sont succédé : carthaginoise, romaine, berbère, arabe, andalouse, ottomane... Cet habit est l’expression de la société multiséculaire et multiculturelle de la Tunisie.

En allant du nord au sud les coupes varient, les tissus changent, en soie ou dentelle mais toujours incrustés et embellis par le fil d’or, argent ou même en cannetille.


Beaucoup de stylistes, tels que Mme Zeineb Chiboub, Mme Faouzia Frad… se déplacent dans beaucoup de régions pour trouver d’anciennes pièces, les découper et les transformer en modèles modernisés dans le but de les vendre. La clientèle aussi veut des vêtements avec une touche traditionnelle, même à porter au quotidien comme le fameux « Maryoul Fadhila » qu’on peut enfiler sur un jean ou une jupe.

Après la révolution de 2011 et les activités djihadistes qu'a connu la Tunisie, l'arme que certains stylistes ont choisie contre l'intégrisme est de revenir à notre identité, notre culture et notre artisanat.

D’où on voit une odelette aux couleurs chaudes et osées des habits traditionnels, qui combinent joie et fraîcheur, au contraire de tout ce qui est sombre, empreint de tristesse.

« Fouta et Blouza » en voyage

La mode ethnique est tendance dans toutes les maisons de haute-couture et sur les podiums internationaux.

En décembre 2016, les anges de Victoria’s secret ont défilé aux côtés de Bruno Mars, The Weekend et Lady Gaga qui a fait son show comme d’habitude en se faisant remarquer par une « Fouta et Blouza » signée Azzedine Alaïa.

Sachant que ce n’est pas la première fois que le styliste franco-tunisien revisite la « Fouta et Blouza ». En 2015, Kendall Jenner s’est illustrée dans un ensemble « Fouta et Blouza » signé Azzedine Alaïa à Cannes.

Khomsa d’or

D’ailleurs une compétition annuelle de mode a été créée pour faire revivre l’habit traditionnel (Khomsa d’or).

Ce concours, dont la prochaine édition aura lieu le 18 mai, est destiné aux créateurs et artisans amateurs et professionnels. Organisé par l'Office national de l'artisanat, il vise à faire revivre l'habit traditionnel en Tunisie, avec le rêve de franchir les frontières.


L’habit traditionnel tunisien est la vitrine du pays et mérite d’être soutenu mais les moyens manquent pour qu’on puisse participer et organiser des défilés internationaux.
Mais l'idée commence tout juste à faire son chemin. A ce jour, il n'existe toujours pas de données officielles sur les revenus du secteur, ni d'étude sur son potentiel à l'export.

   A.H

Partager sur : Facebook ( # )

Vous aimerez aussi