Carthage Dance : Les journées chorégraphiques de Carthage
30 mai 2019
Carthage Dance : Les journées chorégraphiques de Carthage
30 mai 2019

Né en Juin 2018, le festival Carthage Dance a été placé depuis l’édition fondatrice sous le signe de l’engagement. Sa devise annonçait sa vision artistique, éthique et politique : « Pas de danse sans dignité des corps ». Carthage Dance se veut un lieu de création, de réflexion et de partage, un espace qui se veut libre, citoyen et engagé. Cette seconde édition des journées chorégraphiques de Carthage s’ancre dans la continuité et souhaite cette année, interroger la dignité des corps dansants du point de vue de la mémoire. La Tunisie, ainsi que les pays de la région MENA, ont vécu des événements politiques, des soulèvements, des mutations qui ont transformé les sociétés. Le corps dansant est considéré, dans cette seconde édition, comme le lieu d’une mémoire vivante. Façonné de son vécu intime et de son histoire collective, il tisse des histoires faites de souvenirs et d’oublis.

Le corps se souvient, se réinvente et traduit ses souvenirs dans l’épaisseur de sa danse et l’évanescence de son mouvement. En plus d’une programmation artistique de qualité qui met l’accent sur l’élan et la diversité de la création chorégraphique actuelle des pays du Sud comme une force de proposition, les Journées Chorégraphiques de Carthage sont conçues comme un espace de réflexion et de dialogue autour des dynamiques d’échange sur la danse et ses modes de transmission. Il y est question de sensibiliser les publics à la culture chorégraphique, de plaider à une reconnaissance institutionnelle de cet art vivant et d’officialiser la promotion publique de la danse en tant que pratique artistique à part entière.

Les Journées Chorégraphiques de Carthage comportent trois volets : la programmation artistique internationale et la mise en valeur de la scène artistique tunisienne, la formation en danse et les formes de transmission d’une culture chorégraphique à travers les conférences et les débats. Parce que la danse est pour nous un geste autant artistique que politique et une pratique traduisant le paradoxe social, parce que l’art est essentiel dans un processus de mutations démocratiques, ce festival se veut un lieu de liberté, de partage et de joie.

LA PROGRAMMATION

Une programmation internationale avec une visibilité particulière pour le Maghreb et l’Afrique

Des œuvres de qualité avec prise de risque d’un certain élitisme

 Une exigence accompagnée par une transmission et une accessibilité au plus grand nombre

Compagnies et chorégraphes programmés Compagnies internationales (en cours de programmation)

Ousmane Sy (France) «Queen Blood»

Daniel Linehan (USA)« Not about everything »Solo

Mohamed Fouad (Egypte) « Without damage»Solo

Radouan Mriziga (Maroc/ Belgique)

Jann Gallois (France) « Compact »

Mithkal Alzghair (Syrie/ France) « We are not going back »

Yalda Younes (Liban) « A Universe not made for us»

Collectif Nafass (Palestine/France) « Et si demain »

Cie Difé Kako-Chantal Loaïl (Guadeloupe/France) « Cercle égal demi-cercle au carré »

Myriam Saduis (Belgique/Tunisie)« Final Cut » Ballet de l’Opéra National du Rhin chorégraphie

Radhouane El Meddeb « Le Lac des cygnes » (Pièce pour 32 danseurs, 1h30)

Compagnies et chorégraphes programmés Compagnies et chorégraphes tunisiens

Nouveau ballet tunisien

Imed Jemaa

Syhem Belkhouja

Karim Touwayma

Cyrinne Douss

kais Boulares

Wael Merghani

Amel Laouini

Sélim Ben Safia

LA FORMATION

Workshops

Masters Class destinés aux danseurs professionnels

Débats sur la question de la formation professionnelle en danse en Tunisie

Master class avec Cie Akram Khan

Master class avec Nina Negri

Master class avec Chantal Loïal

LA TRANSMISSION

Des tables rondes

Des conférences

Débats artistes / programmateurs / acteurs culturels

Ecrans de danse

Workshops

Tables rondes

Rencontres avec les partenaires internationaux

Les Grandes leçons de danse

Partager sur : Facebook ( # )

Vous aimerez aussi