Ockla: Au cœur de l'entrepreneuriat social
01 juin 2018
Ockla: Au cœur de l'entrepreneuriat social
01 juin 2018
  1. Depuis Octobre 2016, Enactus Dauphine Tunis est un composant actif de l'entité ENACTUS.
    Guidés par des encadreurs pédagogiques et des experts du business, l’équipe crée et façonne un monde meilleur et des communautés plus fortes.
    20 membres actifs se regroupent chaque semaine pour changer de simples idées en des projets rayonnants de succès tout en développant des compétences concrètes.
    Le projet Ockla, l’authenticité à emporter, est un projet mis au point par l'association qui consiste en une start-up spécialisée dans la préparation et la vente des lunchBox destinés aux entreprises et aux universités et aux foyers.
    D’un simple clic, vous pouvez commander à travers une plateforme web ou la page Facebook pour un repas varié et équilibré, conformes aux normes d’hygiène.
    La base même du projet était de venir en aide aux mères célibataires. Les membres d’Enactus collaborent avec l'association Amal pour la famille et l'enfant, une association qui œuvre pour le soutien des mères célibataires, bénéficiant d'une formation culinaire certifiée afin de préparer des plats s'inspirant de la cuisine tunisienne.
  2. Impact social : La cible de ce projet est les mères célibataires logées dans le foyer de l’association « Amal  pour la mère et l’enfant » vu que ce projet est mis en place afin de créer un revenu d’appoint pour ces mamans.                  
    Nous citons l’exemple de Mabrouka, une mère célibataire qui a intégré l’équipe de travail il y a plus d’un an. Rejetée par sa famille, elle a trouvé dans l’association ’’Amal pour la mère et l’enfant’’ un endroit où elle pouvait gagner son pain quotidien.
    Sana, une autre femme qui, sous la pression de sa famille et leur demande incessantes d’avorter, a décidé de quitter son domicile et a intégré l’équipe cette année.
    En effet, après être logée pendant 6 mois au sein de l’association, ces mères célibataires sont dans l’obligation de quitter ce « foyer » pour laisser la place aux autres mères célibataires. 
  3. Le modèle économique utilisé repose sur le modèle de l'économie sociale et solidaire dans le sens où l'association prélève une marge sur chaque box vendu qui servira à accroître les capacités productives (investissement en matériel de cuisine....) mais aussi pour l'accroissement de la capacité du dortoir qui pourra accueillir plus de femmes.
    Ce partenariat  fructueux entre les 2 associations a permis d’améliorer les conditions de vie des mères célibataires qui, désormais connaissent une amélioration de leur revenu, résultat qui s’est répercuté sur une plus grande échelle. Cette hausse s’est traduite par l’augmentation de leur consommation et par la suite de leur contribution dans l’économie.                                                                                                               
  4.                                      

Partager sur : Facebook ( # )

Vous aimerez aussi