Lourdeurs de jambes et varices
12 février 2018

Qu’est ce que l’insuffisance veineuse superficielle ?

C’est une altération de la paroi de la veine et des valves (clapé anti-retour) qui entraine un retour insuffisant du sang vers le cœur.

Le sang stagne dans les membres inférieurs entrainant lourdeurs et douleurs. Cette altération de la paroi provoque un engorgement du sang dans la veine qui peut se torsader, gonfler et devenir visible au niveau de la peau. Cet état est appelé varice.

Quelles sont les symptômes ?

Sensation de jambes lourdes surtout en fin de journée.

Œdème des jambes.

Fourmillement ou engourdissement.

Brulure.

Prurit

Souvent améliorer par la position allongée, la surélévation des jambes, le froid et la marche.

Les facteurs de risques ?

Principalement, le facteur héréditaire. Toutefois, la sensation debout prolongée, la grossesse et l’obésité peuvent aussi être des facteurs à risques.

Quel est le principal examen d’exploration ?

Un bilan d’échographie doppler avec une cartographie veineuse est un préambule indispensable avant tout projet thérapeutique d’une maladie variqueuse.

Les complications ?

Les complications thrombotiques : La thrombose ou phlébite.

Les complications cutanées et les troubles trophiques :

-Une dermite ocre (pigmentation brunâtre).

-Atrophie blanche (plaque scléro-atrophique couleur porcelaine).

-L’ulcère veineux fait la gravité de l’insuffisance veineuse chronique.

Qu’en est-il de la prise en charge ?

La prise en charge passe par 4 volets :

-Les règles d’hygiène.

-La sclérothérapie.

-Le traitement par ablation endoveineuse thermique (laser ou radiofréquence).

-Le traitement chirurgical reste réserver à des cas particuliers mais n’est plus de première intention.

1. Les règles d’hygiène :

-Privilégier une activité physique quotidienne (la marche, la natation et le vélo).

-Eviter la chaleur : bain chaud, exposition prolongée au soleil

-Eviter la station debout prolongée

-Limiter la prise de poids.

-Le port d’une contention élastique.

2. La sclérothérapie :

Elle consiste à injecter un produit sclérosant sous forme de liquide ou de mousse au niveau de la veine ce qui provoque l’agression de sa paroi puis sa destruction. 

Cette sclérothérapie peut être à but thérapeutique (traitement des grosses varices) ou esthétique (élimination des télangiectasies et petites veinules).

La procédure se fait au cabinet sans anesthésie. Les injections sont intraveineuses avec ou sans échoguidage tout dépend de la veine à traiter.

Les indications sont larges avec très peu de contre-indications (allergie, thrombose aigue, infection de la zone à scléroser et l’alitement prolongé).


3. Le traitement endoveineux :

C’est un nouveau traitement des varices et une alternative à la chirurgie conventionnelle.

D’après les sociétés savantes et les nouvelles recommandations, ces techniques endoveineuses passent en 1ère intention par rapport à la chirurgie classique par stipping.

Les indications sont assez larges avec très peu de contre-indication.

Ces méthodes endoveineuses ont beaucoup d’avantages. La procédure peut se faire sous anesthésie locale avec une reprise d’activité courante et professionnelle rapide. Le patient est invité à la reprise de la marche après la procédure avec port de bas de compression.



Dr Meriem Trabelsi Kilani Angiologue

Partager sur : Facebook ( partages )

Vous aimerez aussi