Récap': Flashback Chouftouhonna 2017
12 octobre 2017

©OnsJalel

La 3ème édition du festival Chouftouhonna qui s’est tenue cette année du 07 au 10 septembre 2017 nous a transcendés et emporté au loin.

Avec pour objectif d’accentuer la place de la femme sur la scène artistique mondiale, le festival a réuni cette année plus de 100 artistes venues de 51 pays différents.

Entre cinéma, arts graphiques, photographies, arts plastiques, arts scéniques et musique presque aucune discipline n’a été négligée. Répartis sur différentes salles et plages horaires, les programmes ciné et différents ateliers ont été mis à disposition du public. Il y en avait pour tous les goûts.

Toutes les activités  ont eu lieu au Théâtre National Tunisien situé dans le quartier de Halfaouine au nord de la médina de Tunis. Ce palais est lui-même un symbole de fraternité et de richesse cosmopolite. Suivant la mode italienne et meublé dans un style mêlant aussi bien les influences occidentales qu’orientales, c’était assurément le lieu idéal  pour accueillir ce festival.

©OnsJalel

Au premier jour et de bonne heure, afin de commencer la journée en toute énergie, un atelier de football féminin et un autre de danse voguing ont commencé. S’en suivait une sélection plurinationale de projections cinématographiques avec une série de questions réponses entre public et réalisateurs.

Finissant la première journée avec un mot d’ouverture de l’équipe organisatrice et un hommage à l’incontournable Raja Ben Ammar, la soirée s’est prolongée avec le groupe allemand Jamila And The Other Heroes qui a fait frissonner et danser tout le public pendant une heure et demi non-stop de pure folie.

©OnsJalel

Le programme de la deuxième journée a commencé avec un panel dans la salle Ali Ben Ayed sur le sujet « Gendered bodies and multilayered representations » avec des spécialistes du domaine. S’enchainèrent ensuite les projections de courts métrages.

Entre temps, l’atelier voguing et football féminin se poursuivaient dans la salle Hbiba Msika et dans le parc chill, tandis que des performances d’arts scéniques commencèrent dans la salle Bernard Turin à 16H00

L’ambiance était festive et dynamique dans tous les espaces du palais et aucun temps mort n’était permis.

La soirée fut ensuite clôturée sur le toit avec une vue à couper le souffle avec la voix de la talentueuse allemande Liaam Imam qui vous emporte. Un moment unique hors du temps.

©OnsJalel

Des courts métrages et des performances d’arts scéniques de tous pays ainsi que des soirées riches en musique venues de tous bords continuaient pendant le troisième et le quatrième jour du festival. Se rajoutaient à cela, des ateliers d’illustration, de fanzine, de sound-making et des lectures pour les curieux et les amoureux de l’apprentissage.

©Asma Haddouk

La programmation incluait aussi un magnifique espace Soukouhonna conçu pour les femmes artisanes tunisiennes afin qu’elles exposent leurs produits, des ateliers de tatouage pour ceux qui désiraient en faire et une panoplie de tableaux de différentes artistes sur les murs du palais qui éveillaient la curiosité des visiteurs durant tout le festival.

Ons JALEL

Partager sur : Facebook ( partages )

Vous aimerez aussi