Paris : L'agenda culturel et artistique
09 octobre 2017

                                                                                                                 © Roger Anis, série Blessed Marriage

                                                                                                               (Chrétiens d'Orient. Deux mille ans d'histoire)

YOUNG INTERNATIONAL ART FAIR #11 PARIS

Art Contemporain, Conférence

Du 19 au 22 Octobre 2017

Château-Thierry, France

À l'occasion de la semaine de l'art contemporain, le YIA ART FAIR, en partenariat cette année avec Les Amis du Palais de Tokyo, revient du 21 au 23 octobre au Carreau du Temple pour une présentation de 65 galeries françaises et internationales. Pendant 3 jours, venez découvrir la scène émergente présentée principalement en solo-show. Cette année, le Carreau du Temple s'associe à la YIA Art Fair (Young International Artists) pour proposer une série de talks, débats et conférences sur des grands sujets de l'art et de la pensée contemporaine d'aujourd'hui : nouveaux débats, nouveaux enjeux et nouveaux modèles économiques seront donc au coeur de trois journées de programmation inédite dans l’auditorium.


ZOUFRI

Danse

14 Octobre 2017

L’échangeur, Espace d'activités U1 53 rue Paul Doucet 02400 Château-Thierry

Dans le cadre de la nuit de la danse 2017, Rochdi Belgasmi nous fera vibrer deux fois plus fort avec son spectacle Zoufri à l’échangeur ! 

Couscous aux lardons

Comédie

Du 02 Octobre 2017 au 07 Janvier 2018

Théâtre de Montorgueil Paris

Cette pièce, de Farid Omri est un ANTI-DEPRESSEUR ! On se retrouve avec un excès de dopamine dans le cerveau ! C’est à voir absolument !

Synopsis :

Un mariage, deux cultures, deux belles mères... Ce spectacle c'est leur histoire : Rachid aime Marie-Sophie, Marie-Sophie aime Rachid ! La vie à deux c'est déjà compliqué mais lorsqu'il s'agit d'un couple mixte ça devient la folie. Une confrontation des cultures abordée sans parti pris cependant pour notre plus grand plaisir : avec dérision.

Coup de ♥/ Richard et Pablo Bartholomew « Affinités »

Photographie

Du 01 au 12 Octobre

5-7 rue de Fourcy, 75004, Métro SAINT PAUL (Le Marais)

Et si l’on pouvait cerner une filiation de paternité dans les oeuvres d’un père et celles de son fils ? C’est la question que l’on se pose au sortir de l’expo « Affinités » des photographes Richard et Pablo Bartholomew à la MEP. Père et fils ont consacré leurs oeuvres à documenter l’évolution de la société indienne sur trois décennies (la vie des marginaux de Bombay, le quotidien des réfugiés Tibétains). Une signature esthétique héréditaire, capturant une Inde intime, vue (en noir & blanc) du côté des « déclassés ».


Daniel Spoerri

Nouveau réalisme

Du 01 au 28 Octobre 

Galerie Anne Barault  51 Rue des Archives 75003

Curieusement peu méconnu en France (où il a pourtant énormément travaillé), Daniel Spoerri était sans nul doute le plus dada des « nouveaux réalistes ». Provocateur sympathique, Spoerri est reconnaissable entre mille pour ses fameux "tableaux piège", ode au hasard et pichenette à l’ordre établi où des objets du quotidien – sa matière première (et clin d’œil au readymade dada) – sont cloués à la verticale, représentant, par exemple, une table après le repas, vue de haut. À travers une flopée d’oeuvres inédites, l’expo à la galerie Anne Barrault s’annonce comme un véritable témoignage de l’influence de Spoerri pour de nombreux artistes du pop art ou de fluxus.


Massinissa Selmani : « Les choses que vous faites m'entourent »

Art, Dessin

À partir du 4 Octobre

45 Rue Chapon, 75003

Tu veux assister au renouveau du dessin dans toute sa vigueur ? 

Passe donc à la galerie Anne Sarah Benichou où tu verras « Les choses que vous faites m'entourent », expo de Massinissa Selmani, nouveau chouchou algérien du dessin contemporain. Repéré lors de la Biennale de Venise en 2015 puis à Art Basel, Selmani commence à se bâtir une solide réputation pour ses compositions sur calques et feuilles (quand elles ne prennent pas une troisième dimension dans des installations vidéo) peuplées de présences fantomatiques, assemblant situations absurdes (à l’humour pas toujours tendre) et nostalgie douce-amère.


Rubens, portraits princiers

Peinture baroque

Du 4 Octobre au 14 Janvier 2018

Musée du Luxembourg, 19 rue de Vaugirard

Il s’appelait Pierre Paul et ça, déjà, ça n’est pas rien. Portraitiste contrarié (il se serait plutôt vu en grand peintre Baroque, de pièces historiques de la Contre-Réforme). Diplomate avéré, interlocuteur érudit, Rubens était aussi gouté par les grands de son monde pour sa compagnie. Un moment d’Histoire (un peu Stéphane Bern-ien) traité par la peinture du plus grand Baroque flamand.


Chrétiens d'Orient. Deux mille ans d'histoire

Mosaïques, Histoire

Du 26 septembre 2017 au 14 janvier 2018

Institut du Monde Arabe

L'exposition « Chrétiens d'Orient. Deux mille ans d'histoire » éclaire l'histoire d'une communauté plurielle et son rôle majeur au Proche-Orient, sur les plans tant politique et culturel que social et religieux. 

Au fil du parcours, des chefs-d’œuvre du patrimoine chrétien sont à découvrir, dont certains montrés en Europe pour la première fois.


 

Coup de ♥ / Voyage d'hiver, lalalala ! Le Palais de Tokyo s’occupe à Versailles !

Art contemporain, Sculpture

Du 22 Octobre 2017 au 07 Janvier 2018

Château de Versailles, RER C

Pour sa dixième exposition d’art contemporain, le château de Versailles propose un Voyage d’hiver, parcours inédit dans les bosquets, dont le commissariat est confié au Palais de Tokyo. À la fin du mois d’octobre, au moment où les Grandes Eaux s’achèvent, ce parcours montrera sous une autre lumière, de la gloire de l’automne à la minéralisation éclatante de l’hiver, les bosquets de Versailles, relus dans leurs multiples sens, par les artistes d’aujourd’hui. Le Palais de Tokyo est invité à concevoir ce Voyage d’hiver avec Alfred Pacquement, commissaire du château de Versailles pour l’art contemporain.

Voyage d’hiver est une promenade poétique dans les jardins de Versailles, commencée alors qu’octobre rouille déjà la végétation de nuances nouvelles. Dans ce qui est l’un des plus grands musées de la statuaire en plein air, dix-sept artistes contemporains ajoutent leurs oeuvres à celle des créateurs auxquels Louis XIV avait confié l’ornementation des jardins. Ils ont conçu, en dialogue avec les commissaires, une dramaturgie qui conduit le visiteur de l’un à l’autre des bosquets, ces étranges salons végétaux, selon une progression émotionnelle calculée, jouant avec les significations historiques ou mythologiques de chacun des lieux. Sculptures, installations sonores, tableaux, drapés, reflets, oxydations, glaciations sont quelques-unes des techniques utilisées pour transformer la flânerie du visiteur en une expérience personnelle qui lui rende perceptibles les mutations de la nature, de la gloire de l’automne à la minéralisation orgueilleuse de l’hiver. C’est cette correspondance entre temps cosmique et temps humain que le titre souligne, puisque Voyage d’hiver rappelle évidemment la poignante méditation de Schubert sur ce thème.


 Safia OUNAIES 

Partager sur : Facebook ( partages )

Vous aimerez aussi