Retour sur la Fashion Week de Tunis 2017
30 mai 2017

La Fashion Week Tunis, événement annuel et haut de gamme, offre un podium de luxe aux stylistes tunisiens et internationaux. La programmation inclut des défilés de mode, des expositions artistiques, des conférences, des inaugurations, des cocktails et des soirées. Organisée dans des lieux historiques, la Fashion Week Tunis réunit des invités de prestige, des pouvoirs publics, de la presse nationale et internationale, des artistes et tous les acteurs influents désireux de donner de l’éclat à la mode tunisienne.

Avec pour objectif de donner une envergure internationale et d’attirer le plus grand nombre, la Fashion Week Tunis s’est organisée pour cette 9ème édition du 16 au 20 mai à l’Amphithéâtre de Carthage. Elle s’est placée sous le signe de l’ouverture et du prestige avec la participation d’icônes de la mode et de créateurs internationalement reconnus.

Le Backstage : le verso de la scène

Des vêtements de rêve, de jolies filles, des gens souriants, d'autres stressés… On vous emmène dans le backstage de la Fashion Week Tunis !


© Rayan Mourad


Chaque créateur a son univers à part, dans les coulisses de la fête, le challenge était de maquiller, démaquiller, remaquiller, coiffer, décoiffer, recoiffer les mannequins qui doivent être prêts pour le podium.

Une organisation à la perfection pour que tout soit prêt à temps.

Sans clichés classiques, look de femme tunisienne moderne et libre, des filles au teint diaphane, yeux charbonneux avec un rouge à lèvres carmin, Eya Sebai, Selima ben Mrad ou aussi Syrine Selmi, quant aux mecs, ils étaient rocks.

© Rock Raven

Avant le passage, derrière le rideau noir et l’écran LED, c’est Jean Jacques Tumba qui commande. Il veut que ses filles soient parfaites et ne doivent pas marcher trop vite ni trop lentement.


© Rock Raven

Le podium : on fire !!

Pendant le premier jour de la FWT, la matinée a commencé  par les préparatifs de la mise en scène, les répétitions des mannequins… A partir de 16 heures commençaient les défilés consacrés aux maisons de prêt-à-porter: HA, Sasio, Blue Island, Zen, Joy’S, Blue Twins et Bacosport.

C’est le lien qu’a employé le FWT entre les industries textiles tunisiennes et les créateurs.

En fait, on a vu des modèles particulièrement originaux avec des classiques de l’été autant pour les hommes que pour les filles, avec beaucoup de couleurs qui annoncent le début de la saison estivale.

Avant les défilés de la 2ème journée, l’après-midi a commencé par une table ronde organisée par Lamia Bousnina Ben Ayed de Musk and Amber Gallery, parlant de l’artisanat du design, de la revisite du patrimoine tunisien et de créativité. Des invités, des créatrices tunisiennes étaient au rendez-vous pour parler de leurs débuts, leur parcours et leur  histoire en rapport avec l’héritage culturel tunisien. Il faut dire que c’était une belle promenade culturelle avant d’entamer la 2ème journée.

18 heures arrivent avec le petit monde en dentelle, broderie et soie d’Alisha Studio qui nous a fait rêver avec sa collection aux couleurs apaisantes. Après une bonne demie-heure, c’est le tour de Achraf Baccouch, le jeune créateur tunisien élu meilleur designer au salon New York aux USA cette année ; son défilé nous a emmenés dans les histoires de Disney et dans les films de science-fiction. Mais le défilé des jeunes créateurs de Sidi Bou Saïd était la surprise de la soirée avec des créations. 

L’impression de déjà vu était présent dans  les yeux de tous, les cols Claudine, les jupes trapèze ou la tunique à pompons … C’est un début qui s’annonce bien !

Jihene Bejaoui, la séduction féminine en dentelle noire avec une transparence très sexy montrant les corps de rêve de ses mannequins. Collection signée Rouge & Noir.

Quant au défilé de Sarah Sakhri : cuir, tulle, dentelle, c’est ce qui prédominait dans cette collection tout à fait rock. Les corps étaient guidés par une musique électrisante.

 La journée s’est alors clôturée par une collection de haute qualité,de technicité, de créativité et de classe avec Ludovic Winterstan. Bien d’accord que cette collection est hors norme avec son aspect gothique où le noir est omniprésent, avec une lumière tamisée et des mannequins qui brûlaient le podium au rythme d’une musique en adéquation avec le décor.


© Rock Raven

Le 3ème jour de la FWT s’est déroulé avec une foule d’invités, journalistes, stars, blogueurs…

© Rock Raven

Cet avant-dernier jour a commencé par le défilé Let Me Be de Hichem Naffati qui est passé du casual à la haute couture avec beaucoup de créativité en mélangeant les genres. Entre salopettes & combinaisons, robes & ensembles… 

C’est le tour de Oryx de Maha d’illuminer le podium avec ses robes à volants et ses jeux de transparence d’une féminité extrême. Le passage de Yasmine Azaiez avec son violon donnait la chair de poule.

© Rock Raven

Zannad, cette collection porte bien le nom de sa créatrice Eya Zannad. Robes et combinaisons ultra-féminines nous plongent dans son monde de matière et de volume.

Imen Fantar nous révèle à travers Secret Intime, le 4ème défilé de cette journée, sa vision d’une lingerie qui allie confort, sensualité et glamour avec des couleurs tantôt douces tantôt sexy pour toute  femme  en quête de bien-être. La sortie de Sawssen Maalej avec un bon message sur le pull, BORN TO BE FREE, était la cerise sur le gâteau…

Une première marque de maillots de bain tunisien Mayaswim, lancée par Maya Mokhtar Touati. Avec ce défilé nous avons senti l'odeur de la plage et la beauté du bronzage. Des beach wear très chics à porter sans modération pour la saison estivale.

© Rock Raven

Narciso de Seif Dean Laouiti, le rebelle, un défilé où il y avait une explosion de couleurs, un mélange de style et de culture, une vraie convergence vers toutes les époques. Tout à fait logique avec un jeune homme avec des origines asiatiques épicées à la tunisienne. Une perfection de créativité : l'apogée artistique, les photos parlent d’elles-mêmes…

Le dernier jour de la FWT a commencé par le défilé Mademoiselle Hecy de Hind Gesmi et Cyrin Faillon dont l'univers s’inspire de nos propres envies, du moment présent, des petits détails de la vie quotidienne, d’une image qui nous touche qui nous donne le sourire et nous faire rêver. Une collection de couleurs claires avec des robes imprimées de roses.

Légendaire la collection Atmosphère Haute couture de Mouna Ben Braham. Robes fleuries, champêtre… On sent l’inspiration ,ce fût magique.

© Rock Raven

Monstrueusement belle la collection Ejderha des deux soeurs Yasmine et Nour Ben Ali. La sensation de présence de dragon était là  nous  avons fait un voyage dans le temps et l’espace.

Le défilé de clôture était avec la Collection Nationale de BraimKlei, une Collection hors norme.

La 9èmeédition de la FWT prend fin avec la finale du concours Elite Model Look. Le jury a choisi une jeune fille et un jeune homme : Syrine Selmi et Raed Abidi. Ils vont continuer le chemin qu’ils ont déjà commencé, guidés par une maman spirituelle Karima Riahi, prochaine étape: le concours EML International. Souhaitons bonne chance à ces deux talentueux de la mode.

Azer Hallabi

Partager sur:

Vous aimerez aussi