Ghalia Ben Ali Cendrillon de Hammamet
24 août 2018
Ghalia Ben Ali Cendrillon de Hammamet
24 août 2018

Pour sa clôture dimanche 19 août, le festival International de Hammamet a certainement gardé le must pour la fin. Ghalia Ben Ali, chanteuse et actrice d’origine tunisienne a réussi à attirer plus d’un millier de spectateurs qui ont patienté pendant des heures pour la voir enflammer la scène du théâtre plein air. 

En effet, malgré le mauvais temps menaçant d’annuler la fête, on était tous déterminés à assister à cette soirée tant attendue.

 

En contraste avec l’usuel, c’est le public qui a commencé à chanter « Alf  Lila we Lila » d’Om Kalthoum avant même l’arrivée de l’artiste. Cette dernière, arrivée à minuit telle cendrillon a rejoint  les voix impatientes de ses fans juste après s’être excusé.

La lauréate du prix « Best World Music Song » a capté nos cœurs par son charisme, son sourire contagieux mais aussi par son habit traditionnel et par sa danse gracieuse.

Grâce à sa voix divine et son background qui rejoint le contemporain et le classique, Ghalia nous a épatés par une collection variée de tubes tel «  ya msefer wahdek » de Mohamed Abdel Waheb et « lamouni li gharou menni » de feu Hédi Jouini sur demande du public, mais aussi « ana horra » et « tajalla el hob » dont les paroles ont été écrites par un réfugié syrien.


La grande artiste, accompagnée par une troupe de musiciens talentueux est parvenue à transmettre des messages d’amour, de fraternité et de patriotisme parfaitement couplés aux notes des violons de Aymen Asfour et Zied Zouari, du kanoun de Ali Chaker encore de la batterie de Imed Alibi.


Au final, malgré le retard inattendu on était tous satisfaits, voire euphoriques après ce spectacle qui a été à la hauteur de nos attentes et qui restera gravé dans notre mémoire à jamais.

Crédits photos : MOHAMED HICHEM SMAALI / AHMED MAKHLOUF  ( FIH 54 )

MOHAMED HICHEM SMAALI

Partager sur : Facebook ( 0 partages )

Vous aimerez aussi