Azzedine Alaïa, un grand parmi les grands
22 novembre 2017
Azzedine Alaïa, un grand parmi les grands
22 novembre 2017

Azzedine Alaïa, le grand couturier franco-tunisien, qui s’est éteint dans la nuit du vendredi à samedi dernier dans son appartement parisien, a été enterré dans

la matinée du lundi à Sidi Bou Saïd, selon ses souhaits, près de sa mère et de sa sœur.

A l’annonce de la terrible nouvelle de sa disparition, les messages d’adieu et les hommages chargés d’émotion ont afflué de partout. Sur les réseaux sociaux,

les personnalités de tout milieu ont exprimé leur peine de voir disparaître le célèbre créateur : Emmanuel Macron, Lady Gaga, Madonna, Claudia Schiffer,

 Victoria Beckam, Carla Bruni, Cristina Cordula, Nancy Ajram …


Quelques personnalités tunisiennes ont également exprimé leur chagrin  comme Rim Saïdi, Kenza Fourati ou encore Hend Sabry. L’habilleur des stars était 

certes connu pour son talent d’exception, mais aussi pour son humanisme et sa simplicité.

Malgré sa discrétion, son désintérêt total pour les pubs, les interviews, les fashion-weeks et les tendances du moment, Azzeddine Alaïa a réussi avec brio à

s’imposer comme l’une des sommités de l’univers de la mode grâce à son style unique, son savoir-faire et son esthétique distinguée.

Ce qui différencie Azzedine Alaïa des autres couturiers, c’est aussi sa connaissance, mieux que personne, du corps féminin, de ses courbes et de ses formes.


Chose qu’il avait apprise de ses vieux cours de sculpture aux Beaux Arts de Tunis, et ce qui a fait plus tard sa marque de fabrique où les tissus se voulaient une

deuxième peau pour ses muses. Car chez Alaïa, ce n’est pas le mannequin qui s’adapte à l’habit mais c’est à l’habit de s’adapter à la silhouette dans toute sa

complexité.


Le virtuose des ciseaux a fait du moulant et du sexy ses premiers pas bien déterminés dans le monde très sélect de la haute couture, mais ses créations sont

toujours restées classes et raffinées, embellissant le corps de la femme, demeurant « comme des fragments vivants et immortels de beauté », comme disait le

président français Emmanuel Macron dans un statut partagé sur sa page Facebook officielle.


Naomi Campbell, Madonna, Michelle Obama, Rihanna … et tant d’autres de toutes générations et de tous milieux confondus, ont brillé de mille feux grâce à ses

œuvres faites sur mesure pour chacune d’entre elles. Mais il faut dire que le succès mondial qu’a connu Azzedine Alaïa n’a pas opéré comme il se doit dans son

pays natal, la Tunisie, où il est resté peu connu du grand public, jusqu’à malheureusement, l’annonce de son décès à l’âge de 77 ans.

Azzedine Alaïa est une fierté immense pour la Tunisie. Il en est parti à son jeune âge pour embrasser une carrière internationale légendaire ; aujourd’hui, il y

retourne après avoir accompli ses rêves pour reposer en paix, au milieu de ses siens, éternellement.

Fawz BEN ALI

Partager sur : Facebook ( 0 partages )

Vous aimerez aussi