L’instant arty’sanat : Hoyla , ou comment revisiter l’art du tissage en Tunisie
15 septembre 2017
L’instant arty’sanat : Hoyla , ou comment revisiter l’art du tissage en Tunisie
15 septembre 2017

©HOLYA

La fondatrice des ces jolis tapis faits à la main s’appelle Amira Horchani ; designer de formation, elle a fait ses études à l’école des Arts et Métiers de Tunis. Elle s’inscrit dans le domaine de la plasturgie (industrie du plastique).

La naissance de « Holya » remonte à deux ans auparavant. La créatrice a toujours entretenu une passion pour la culture berbère en Tunisie. 

©HOLYA

Elle désirait également revenir au design qui est sa vocation première. Son souhait était de revisiter et de moderniser l’artisanat tunisien qu’elle jugeait délaissé en comparaison à l’un des ses voisins, le Maroc.

Son intérêt pour les traditions berbères fut à l’origine de ce projet. Elle s’est penchée sur leurs coutumes, leurs mœurs, leurs vêtements, les motifs qui constituaient leurs tatouages et évidemment leurs techniques de tissage. Son travail s’est porté principalement sur la schématisation de ces motifs originaux et également sur ce qui les constitue matériellement, à savoir les tissus. 

©HOLYA

La créatrice recherchait avant tout une diversification des matières en utilisant à la fois le lin, la soie, la laine, le coton… mettant un point d’honneur à utiliser exclusivement des compositions cent pour cent naturelles et bannissant, de ce fait, le synthétique ainsi que les produits Made in China. 

Les tapis Holya sont donc des productions locales et artisanales destinées aux Tunisiens et Tunisiennes qui souhaitent magnifier leur  intérieur.

De plus, les couleurs originales de ces motifs anciens ont été modifiées et adaptées à une mode plus actuelle pour séduire les jeunes clients.

©HOLYA

L’atelier qui confectionne toutes sortes d’objets (des tapis, des rideaux, des paniers, du linge de maison et des coussins) se situe au sud de la Tunisie. Néanmoins, la réalisation de ces diverses créations se fait aussi au moyen de nombreuses collaborations avec des artisans sur tout le territoire tunisien. 

Les outils employés sont le métier à tisser, la basse lisse et le Noul. « Holya » continue donc d’exploiter un savoir-faire traditionnel tout en le revisitant.

Dans l’univers de « Holya », on saisit aussi l’importance du design qui se veut très présent.

 En ce sens, Amira Horchani souhaite qu’il y ait une plus grande participation des designers dans ce domaine particulier qu’est le tissage. 

Vous trouverez ces belles confections haut de gamme dans la boutique située au 27 rue du 14 janvier 2011, Sidi Daoud - La Marsa .

Les prix varient entre 110 TND et 150 TND le mètre carré.


 

Nora SAÏEB

Partager sur : Facebook ( 0 partages )

Vous aimerez aussi