Ghalia SOUDANI, ces créations qui nous font du bien !
04 juillet 2017
Ghalia SOUDANI, ces créations qui nous font du bien !
04 juillet 2017

 © Hamza BENNOUR

Tout d'abord, ce sont ses grands yeux malicieux et pétillants, son sourire large et éclatant, puis sa jolie coiffure amusante qui captent notre attention.

© Meriem AIDOUN

Puis, c'est l'émerveillement dès que l'on pose les yeux sur ses couffins ! On a presque envie de les serrer fort dans nos bras tellement ils sont touchants ! Ghalia nous séduit totalement avec sa toute nouvelle collection de couffins qui présente de nouvelles dimensions pas du tout communes. 

De plus, ses couffins 'Al Galia' sont comme un prolongement d'elle-même, connaissant le personnage Ghalia Soudani on ne peut que comprendre toute la thématique qu'elle utilise dans leur conception.  


© Meriem AIDOUN

En effet, comme elle, ils sont joviaux, parfois drôles, émouvants également de par les messages spirituels et positifs qu'elle y inscrit -brodés au fil de laine- comme "Ezra3 el khir tel9a el 5ir" ou encore "Dho7ka fessbah t5khali nharik merta7". Ghalia nous invite au rêve, à la légèreté, au monde féerique de l'insouciance enfantine.

© Meriem AIDOUN

Les figurines de fillettes qu'elle dessine nous rappellent un peu les bandes dessinées, ce côté enfantin, pur, authentique, vrai, coloré nous donne immédiatement le sourire aux lèvres.
Ghalia n'a absolument aucune limite, ses idées farfelues et fofolles sont le guide infaillible pour la conception de ses couffins, uniques en leur genre.

Sans doute, ce côté enfantin que l'on retrouve dans sa nouvelle collection résulte du fait qu'elle a tenu sa garderie à Gabès durant 16 années, celle-ci s'appelait 'Omi El Ghalia', où elle raconte avoir vécu une expérience humaine hors-norme avec les enfants.

© Ghalia SOUDANI

Elle affirme : "L'univers des enfants est un monde perpétuel de création". La garderie était donc pour elle sa source incandescente de lumière, de vitalité, d'énergie pour nourrir et canaliser son trop-plein de créativité. Elle dit : "J’ai appris aux enfants à savoir apprécier les défauts, à sortir des codes et des normes que la société nous inculque, car ce n'est pas toujours bon de les suivre.  

Je leur ai appris à apprécier les branches biscornues qui s'entremêlent dans un paysage, à regarder sensiblement le ciel tous les matins et à respirer l'air frais."

Ghalia a toujours vécu dans une ambiance artistique. En effet, depuis toute jeune, une maman couturière et un papa très bon vivant étaient là pour lui titiller le sens de la curiosité et de l'originalité. Aujourd'hui, son frère vient boucler le cercle d'artiste familial. 

© Meriem AIDOUN

Il s'agit de Jaouhar Soudani aka VaJo, également artiste dans le domaine du street art et récemment acteur principal du film tunisien 'The last of us' du réalisateur Alaeddine Slim primé à la Mostra de Venise.

Ghalia baigne dans l'art, la créativité et les bonnes énergies, ce qui fait d'elle quelqu'un de vraiment unique, au caractère bien singulier. Elle raconte : "Mon père, lorsqu'il achetait un tableau, il nous racontait son histoire, il nous incitait à la réflexion... ce n'était jamais posé bêtement."

Ghalia nous explique combien depuis son jeune âge, elle détournait tout ce qu'elle avait jusqu'à faire d'une paire de chaussures un pot de fleur ! Tout au long de notre interview, nous ne cessons d'être étonnés par toute cette belle énergie qui émane d'elle. 

Ghalia raconte : "Des fois j'ai un super beau t-shirt, mais je ne peux m'empêcher de lui donner ma touche personnelle en le découpant par-ci, le coloriant par-là. Je veux porter des choses qui me ressemblent".

Elle dit faire des rêves et avoir un surplus d'idées la nuit, lorsqu'elle est en pleine effervescence d'inspiration, qu'elle se réveille en pleine nuit pour noter ses idées de génie ! Il suffit d'un rien dans son quotidien pour lui donner l'inspiration et la créativité. Elle affirme : " Souvent, en posant mes yeux sur un nuage ou en regardant un beau paysage, il m'arrive d'imaginer plein de choses tout autour et j'ai tout de suite envie de les réaliser dans mes créations".

Ses couffins, ses pochettes, ses poufs, ses chapeaux se composent de paille, de vannerie (une fibre végétale du palmier). Elle n'hésite pas à les peindre, à les broder, à changer les anses des couffins pour les rendre malléables afin de leur donner une forme plus originale. Elle réalise aussi des poufs, tout droit sortis d'un dessin animé, colorés et très amusants -comme on a pu voir avec sa fameuse girafe-. Ghalia a de l'audace, Ghalia ose. Et ça plaît !

Après quelques mois de pause, Ghalia revient pleine de vie avec une nouvelle collection qui en met plein la vue ! Elle promet une prochaine collection pour enfants et pour homme...Stay Tuned !

Ses créations se trouvent à "3 designers" sa boutique née d'une amitié avec le designer, Chemseddine Mechri (aka Né à Tunis) et la créatrice de bijoux Sonia Aachour ; elle est située au 15 rue Hédi Chaker 2070 La Marsa.



Meriem AIDOUN

Partager sur : Facebook ( # )

Vous aimerez aussi