L'art de la céramique moderne et décalé par Créatine !
30 mai 2017
L'art de la céramique moderne et décalé par Créatine !
30 mai 2017
  • ©Meriem AÏDOUN

C'est à la 34 ème édition du salon de la création artisanale de la foire du Kram, au hall 3 dédié aux jeunes créateurs, que l'on a amoureusement découvert la marque Créatine. Nous faisons alors connaissance avec les trois créateurs de cette marque qui met à l'honneur la création céramique.

Il s'agit d'Amel Lekhdhiri, Feriel Thamri (les deux ayant fait leur études aux Beaux-arts de Tunis) et Mohamed El Fadhel (ayant étudié à L'ISG). Leurs études ont été suivies d'une formation intensive et riche dès 2010 au Centre national de céramique d'art Sidi Kacem Jlizi où ils s'étaient liés d'amitié.

Cette formation a été accompagnée de multiples expériences et rencontres enrichissantes avec des artistes céramistes tunisiens et étrangers (Japon, Corée, Chine) où plusieurs techniques ont pu être approfondies et perfectionnées telles que le raku, le raku nu ou la cuerda seca -une technique andalouse qui est l'une des spécialités du centre Sidi Kacem Jlizi.


  • ©Meriem AÏDOUN

Nous apprenons qu'au XVIè siècle, cette technique est appelée cuerda seca (corde sèche), parce que le trait qui isole les émaux, un composé d'oxyde de manganèse et d'huile, peut être élargit comme une corde. Les couleurs sont le brun, le vert, le bleu, l'ocre clair et le blanc, auxquelles on ajoute, en Orient, le jaune et le rouge après le XVè siècle.

Ahmed Abou Fadhel Kacem Jlizi Alssadi Al Fassi fuyant la révolution espagnole avait apporté cette technique et son savoir-faire en Tunisie au XVIè siècle. Cette technique cuerda seca se mélange maintenant à celle du raku et révolutionne la céramique.

  • ©Meriem AÏDOUN


L'univers pétillant de cette nouvelle marque -qui expose pour la première fois- se distinguent réellement du reste. Originales, parfois amusantes ces créations ont su nous séduire.

Une collection nous a particulièrement plu, celle des dessins naïfs qui font ressortir leurs âmes pures d'enfants.

  • ©Meriem AÏDOUN

Chaque pièce est unique, elle raconte une histoire, c'est le fruit d'une passion artistique.

  • ©Meriem AÏDOUN

"C'est un travail qui demande de la réflexion et de la patience" affirme Mohamed.

  • ©Meriem AÏDOUN

L'atelier Créatine Sidi Amor se trouve actuellement à Borj Touil (pas loin de Géant) où se tiennent des workshops à qui voudrait bien s'adonner à la création !

Contactez-les sur le 46 25 48 77

Meriem AÏDOUN

Partager sur : Facebook ( 0 partages )

Vous aimerez aussi